fbpx

Esthéticiennes performantes :
les clés de la réussite pour toutes les esthéticiennes


Actualités - Le 18 dcembre 2020

Les coaches Esthéticiennes Performantes

Quand elles se sont rencontrées, Nelly et Aurore nourrissaient les mêmes ambitions : partager leur expérience avec les esthéticiennes indépendantes pour leur permettre de développer une activité qui soit à la fois pérenne et à fidèle à l’identité de chacune. Plutôt que d’œuvrer en solo, elles ont fait le choix d’associer leurs compétences et ont lancé le réseau des Esthéticiennes Performantes en 2018. Leur professionnalisme et leur énergie ont attiré l’attention de notre équipe, et Nelly et Aurore comptent aujourd’hui parmi nos partenaires. Nous vous les présentons dans cette interview : 

Nelly et Aurore, Les Esthéticiennes performantes sont nées de votre collaboration : pouvez-vous nous parler de votre rencontre et de la naissance de votre projet ?

Nelly : Nous étions en phase de projet quand nous nous sommes rencontrées Aurore et moi, et nous avons très vite constaté que nous partagions le même état d’esprit et le même objectif : donner aux esthéticiennes les clés qui leurs permettraient de développer leur activité à travers une approche centrée sur leurs capacités propres, et sur leur manière personnelle de concevoir leur métier.
En termes de formation, nos parcours sont très différents, mais nous avions chacune une solide expérience du métier. En ce qui me concerne, j’ai travaillé pendant une quinzaine d’années en tant que formatrice, animatrice et commerciale pour un réseau d’instituts de beauté puis pour une franchise esthétique spécialisée dans la minceur. J’ai aussi suivi de nombreuses formations, notamment en Web marketing. Après ces années de travail intense, la maternité m’a donné l’occasion de faire une pause, et c’est à ce moment-là que j’ai décidé de me mettre à mon compte. Aurore, je te laisse le soin de raconter ton parcours…

Aurore : Pour comprendre mon parcours il faut revenir jusqu’à mon enfance. J’avais dans mon entourage très proche une personne dépressive pour qui les soins de bien-être et d’esthétique avaient beaucoup d’importance. J’ai senti à quel point c’était essentiel pour elle, et ça m’a donné envie de devenir esthéticienne, mais ma famille avait d’autres projets pour moi : j’ai dû m’y plier, et j’ai donc fait des études dans le milieu bancaire. Le moins que l’on puisse dire c’est que je ne me sentais pas tout à fait à ma place dans cet univers… Mais le destin et s’en est mêlé et suite à un divorce, mon père s’est remarié avec une personne qui gérait deux instituts de beauté !!! Bon, le fait est que ces établissements étaient au bord de la banqueroute . Mais c’était pour moi l’occasion de revenir à mes aspirations premières tout en mettant à profit ce que j’avais appris. J’ai donc décidé de travailler avec elle, tout en continuant à étudier, cette fois-ci avec une école de commerce spécialisée dans le programme de relation client. Et ça a fonctionné : à force de travail, nous avons remis sur pied ces deux instituts ! De là est née l’envie d’aider d’autres esthéticiennes à vivre correctement de leur passion, ce qui m’a conduite à travailler dans une franchise réunissant plus de 400 instituts de beauté. Ce fût une superbe aventure. Mais ça ne cadrait pas au final avec ma conception du métier. Entre-temps j’avais vraiment pris conscience d’une chose : pour réussir professionnellement, il est indispensable d’être en phase avec soi-même et de se «sentir aligné». Pour affiner cette notion de développement personnel, j’ai décidé de me former en P.N.L (Programmation Neuro Linguistique)… et c’est comme ça que j’ai rencontré Nelly !

Nelly : Oui, lorsque j’ai vu Aurore débarquer à cette formation et faire son speech de présentation, je me suis dit « Mais c’est mon speech ! » (rires). Evidemment, nous avons beaucoup discuté pendant les jours qui ont suivi et nous avons constaté que nos approches étaient réellement complémentaires. Très rapidement, notre collaboration s’est imposée comme évidence… Nous avons donc créé le groupe Facebook Esthédéfilles qui compte aujourd’hui plus de 2600 gérantes en esthétique. C’est un groupe de partage, d’échange et de soutien que notre équipe anime avec des défis, des lives, des interviews d’experts, des secrets de réussite de gérantes, des astuces de Ninjas… L’accès au groupe est gratuit et ouvert à toutes les gérantes en esthétique ambitieuses.

Comment définiriez-vous l’approche des Esthéticiennes Performantes ?

Aurore : Ce qu’on propose, c’est un accompagnement sur tous les points fondamentaux : le marketing, la communication, le management, la gestion et la rentabilité. Mais ce qu’on cherche avant tout, c’est d’aider chacune à développer la formule idéale en regard de sa personnalité, et de sa manière personnelle d’envisager son métier. Le développement personnel est vraiment au cœur de notre démarche: pour Nelly et moi, c’est vraiment là que réside la clé du succès.

Nelly : Oui, et c’est pour ça que le programme que nous proposons inclut à la fois un travail collectif et un accompagnement personnel. Notre programme Académie Esthéticienne Performante s’étale sur plusieurs mois. Le coaching personnalisé donne à chacune la possibilité d’affiner son projet en fonction de son identité propre. En parallèle, les ateliers collectifs sont très importants, parce qu’ils laissent la place au partage d’expérience et permettent de créer une véritable synergie entre les académiciennes. Bien souvent, c’est en voyant les autres réussir que chacune ose se dépasser pour laisser émerger son véritable potentiel. Les plus belles réussites sont toujours une source d’inspiration. Nous avons même recruté cinq nouvelles coaches parmi nos anciennes académiciennes : elles exercent cette activité en plus de leur métier d’esthéticienne, elles sont à la fois des référentes et des modèles, et leur point de vue est précieux pour nous toutes.

Quel est le profil des esthéticiennes qui font partie de votre réseau ?

Nelly : Nous accueillons chaque année plus de 400 nouvelles clientes sur nos programmes d’accompagnement, et celles-ci ont des profils très variés, certaines gèrent des instituts, des SPAS, seule ou en équipe, d’autres travaillent à domicile ou en Beauty Truck. On réunit aussi bien des débutantes, des personnes en reconversion professionnelle, que des professionnelles confirmées. Certaines ont 30 années d’expérience et viennent vers nous parce qu’elles ont besoin d’un coup de pouce pour informatiser leur gestion et se lancer sur les réseaux sociaux… Notre méthode de travail fonctionne dans tous ces cas de figure et c’est pour ça que les Esthéticiennes Performantes n’ont pas de profil type. D’ailleurs notre groupe Facebook compte aussi quelques hommes: c’est vrai qu’ils sont beaucoup moins nombreux à exercer et que notre communication est clairement orientée vers les femmes, mais nous accueillons avec plaisir toutes les personnes concernées.

Aurore : Oui, si l’inscription à l’Académie se fait sur candidature, c’est tout simplement parce que nous tenons à réunir des personnes réellement motivées à l’idée d’intégrer un réseau, et qui aient la volonté de partager leur expérience. Le but, c’est qu’il y ait vraiment un avant et un après. Mais attention, ça ne relève pas de la magie: nous leur donnons les clés dont elles ont besoin pour se rémunérer à hauteur de leur travail, et ça fonctionne chaque fois qu’elles s’investissent pour y parvenir.
De notre point de vue, chaque difficulté peut-être perçue comme un cadeau, ou plus précisément comme une occasion de s’améliorer et se dépasser. Pour faire face aux obstacles, il faut faire preuve de détermination, et c’est toujours plus facile quand on sait pouvoir s’appuyer sur un entourage bienveillant. Les Esthéticiennes Performantes fonctionnent comme une famille : on a plaisir à être avec elles et on aime les chouchouter !

A ce sujet justement, l’année 2020 s’est révélée particulièrement complexe. Est-ce que cette crise sanitaire a modifié votre approche ? Quel rôle avez-vous joué pour votre communauté ?

Nelly : 2020 a vraiment été une année folle, tout le monde a dû se réinventer, nous les premières ! Le soir même où le premier confinement a été annoncé, on était en ligne avec nos clientes pour leur dire « On a plan ! » C’est notre Leitmotiv: derrière le plan A, il y a toujours un plan B, C, D… A partir du moment où vous êtes ancrée dans votre volonté d’avancer, vous gardez la foi et vous avancez.

Aurore : L’une des clés, ça a aussi été de dire à nos clientes qu’il fallait d’abord qu’elles pensent à leurs clientes : elles aussi étaient ébranlées, elles aussi avaient besoin d’être soutenues. Donc pas question de se laisser pétrifier par la peur ou la morosité ambiante : on les a incitées à faire des lives, des vidéos de conseil beauté ou bien-être, et ça a suscité un véritable engouement. Les clientes de nos clientes se sont senties soutenues, et elles ont eu envie de soutenir leurs esthéticiennes elles aussi. Elles ont acheté plus, et elles étaient évidemment présentes lors du déconfinement !

Nelly : Cette manière d’entretenir le lien avec ses clients en permanence, c’est vraiment la force du web-marketing. Même si chacune l’a fait à sa façon, certaines préférant créer des groupes, ou communiquer via Instagram, toutes sont restées présentes et surtout, ont fait en sorte d’entretenir cette petite bulle d’oxygène et de bien-être. Et c’était vraiment une chose essentielle si on juge par l’accueil qu’elles ont reçu. Beaucoup de nos académiciennes ont fait un très beau chiffre cette année; dès le mois de septembre 2020, certaines avaient même largement dépassé les résultats de 2019 !
On a donc beaucoup appris, et on était parfaitement prêtes quand le deuxième confinement a été annoncé : en novembre, nous venions juste de lancer l’Académie 2020 et on était pleinement confiantes.

Alors comment abordez-vous 2021 ? Quels sont les challenges que vous comptez proposer à vos adhérentes ?

Nelly : On est très sereines pour 2021, d’abord parce qu’on a eu la chance d’être déconfiné avant les fêtes, et on sait que nos esthéticiennes sont en train d’engranger la trésorerie suffisante pour se sécuriser quoi qu’il arrive. Ensuite, on a d’autres idées en tête pour les aider à innover et à se renouveler. Même si la plupart des esthéticiennes souhaitent avant tout exercer leur métier concrètement, et de leurs mains, elles ont appris qu’elles pouvaient aussi vendre, et même vendre mieux et y trouver du plaisir à travers la création de contenus qui valorisent leurs savoir-faire. On veut qu’elles développent leur confiance dans leur capacité à développer leurs compétences, et on explore de nouvelles pistes comme par exemple le diagnostic en ligne.

Aurore : Oui, on se dit qu’il est plus que temps de changer l’image de l’esthéticienne, que le regard sur ce métier doit changer. Les esthéticiennes sont des femmes et des cheffes d’entreprise brillantes, et cette crise sanitaire est pour elle l’occasion de se faire connaitre et reconnaitre en tant que telles. Au moment où les gens sont épuisés, où les burnouts se multiplient, leur savoir-faire et leur capacité à restaurer le bien-être sont plus que jamais essentiels !

Et pour vous, quel est le prochain défi en tant que fondatrices du réseau ?

Nelly : Nous allons bientôt relancer notre programme Experte Minceur et pour cette nouvelle édition nous proposons une formation commune avec Florence Ansar. L’idée c’est d’aider les esthéticiennes à attirer et fidéliser des clientes minceur. Nous voulons les aider à prendre confiance dans leur expertise, à établir un vrai diagnostic, notamment grâce aux notions de biologie essentielles, et enfin à choisir les technologies permettant de proposer des cures véritablement adaptées aux besoins et aux attentes de leurs clientes. Nous leur apprenons aussi à communiquer sur leurs offres et à développer des actions commerciales pour les faire connaitre. D’ailleurs, l’équipe Corpoderm a aussi contribué à ce travail : leur expertise est précieuse et ils n’hésitent pas à la partager.

C’est l’un des aspects de votre partenariat avec Corpoderm ?

Aurore : Oui, nous coopérons de plusieurs manières: par exemple, Julien* participe aux séminaires Esthépower et nous co-animons des conférences. Nous prévoyons justement une conférence en ligne le 25 janvier prochain, afin d’aider les clientes Corpoderm à développer leur expertise minceur.

Notre prochain rendez-vous est donc fixé et nous invitons nos lecteurs à vous suivre sur votre page Facebook pour connaitre les détails de cet évènement. Encore merci à vous deux d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, l’équipe Corpoderm est très heureuse de développer ces nouvelles coopérations.

*Julien Flotats, responsable commercial et marketing de l’entreprise Corpoderm

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Lyon
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter