La perfection au naturel chez Dermoline Carole Studio


Témoignages - Propos recueilli en septembre 2020

Installé rue Picpus, dans le XIIème arrondissement de Paris, le Dermoline Carole Studio est spécialisé en dermopigmentation, camouflage des cicatrices et vergetures, et détatouage sans laser. Avant tout centre de formation, le Dermoline Carole Studio est aussi un centre de soins proposant une offre très ciblée et mobilisant uniquement des techniques non-invasives et respectueuses de la beauté naturelle. Plus qu’un parti pris, c’est une véritable passion qui anime ce choix. Carole nous en parle dans cette interview :

Texte de remplacement

Bonjour Carole, pourrions-nous revenir sur les origines de votre projet. Qu’est-ce qui vous a conduit à ouvrir un institut comme le vôtre ?

Je suis dermographe depuis 10 ans. Pour moi, c’est une véritable passion, une pratique quasi artistique : j’aborde le maquillage semi-permanent comme un maquillage haute couture. J’ai suivi de très nombreuses formations pour obtenir un résultat parfait et je suis d’ailleurs partenaire officielle de S., marque de maquillage semi-permanent haute couture. J’ai eu dès le départ l’idée d’ouvrir mon propre centre de formation pour partager à mon tour mon savoir-faire. Je voyage beaucoup, je m’intéresse beaucoup aux nouvelles technologies et je suis toujours à l’affût des innovations : c’est ce qui me permet d’être toujours à l’avant-garde. C’est comme ça que j’ai découvert le micro-needling ou encore Diasculpt, une technologie de soin basée sur la diffusion d’infrarouges courts. Lorsque je découvre une nouvelle technologie en phase avec ma philosophie, je la teste, et si les résultats sont convaincants, je n’hésite pas !

Vous êtes deux à travailler au studio, comment avez-vous rencontré Elodie, votre collaboratrice ?

Elodie est une amie de longue date. Avant l’ouverture du studio elle était directrice de plusieurs salons de coiffure. On partage toutes les deux la même passion pour les techniques de soin beauté et elle a suivi de nombreuses formations avant de me rejoindre au studio. Nous travaillons les techniques de rajeunissement et de mise en valeur du visage comme le design des sourcils et des lèvres, ou encore le détatouage sans laser. Dans le secteur esthétique, les innovations sont nombreuses et incessantes, mais nous avons toutes les deux souhaité nous focaliser sur les techniques non-invasives, qui ont souvent en commun de stimuler les processus naturels de régénération. Ce sont des techniques d’embellissement naturel qui permettent de s'améliorer tout en restant soi-même, d’être plus épanoui, et qui contribuent en définitive à un véritable bien-être.

C’est cet intérêt commun qui vous a poussées à collaborer ?

Oui, Elodie et moi abordons l’esthétique de la même manière. On partage le même savoir-faire, même si nous avons chacune nos domaines de prédilection. Personnellement, je suis passionnée par la dermopigmentation : l’embellissement du regard est une application purement esthétique, mais on touche presque au médical lorsqu’il s’agit d’effacer une cicatrice ou des vergetures. Je suis aussi très pointue sur le détatouage sans laser. En résumé, cette méthode consiste à introduire de l’acide lactique pour provoquer naturellement l’extraction du pigment.
Quant à Elodie, elle a un talent fou pour le mirco-needling : la combinaison de micro-perforations et de méso cocktails nous permet de régénérer la peau et ainsi de pouvoir traiter différentes problématiques. Elodie fait aussi des merveilles avec Diasculpt quand il s’agit de sublimer le teint ou d’effacer rides et cicatrices.
Avec une telle gamme de soins, nous sommes capables de répondre totalement aux attentes de nos clients. L’idée, c’est de toujours les conseiller au mieux. Notre but n’est pas de leur vendre absolument tel ou tel soin, mais d’obtenir les meilleurs résultats, et ça passe souvent par la combinaison de plusieurs techniques.

Vous pouvez nous donner un exemple de parcours de soin combinant différentes technologies ?

Il y’en a beaucoup, d’autant que ces technologies de soin ont souvent plusieurs domaines d’application. Avec le micro-needling par exemple, on peut travailler sur la perte de cheveux, mais aussi sur l’hyper pigmentation, les problèmes d’acné et les cicatrices. Après un soin par micro-needling, lorsque la problématique est vraiment prononcée, Elodie a souvent recours à Diasculpt pour améliorer le grain de la peau et resculpter le visage. Elle utilise aussi beaucoup Diasculpt pour dessiner une taille, affiner une cuisse ou remodeler un genou.

Diasculpt est un équipement distribué uniquement par Corpoderm, comment l’avez-vous découvert ?

On utilise Diasculpt depuis l’hiver dernier. Très honnêtement, nous n’en avions pas entendu parler avant que Caroline, de l’équipe Corpoderm, ne vienne nous rendre visite. Pour tout vous dire, nous étions vraiment sceptiques alors nous avons demandé à tester Diasculpt nous-mêmes. Caroline m’a fait un soin du corps, et Elodie a demandé un soin du visage. Les résultats de cette première séance étaient vraiment bluffants, et nous avons tout de suite adhéré !
Il faut dire aussi que la Diadermie correspond pleinement à notre philosophie : c’est une technologie sans cosmétique et non-invasive, mais aussi un équipement de fabrication française sur lequel nous avons de vraies garanties.

Comment avez-vous introduit Diasculpt auprès de votre clientèle ?

Comme je vous le disais tout à l’heure, nous prenons le temps d’échanger véritablement avec chacune de nos clientes. On les conseille personnellement et c’est ce qui crée la confiance. Nous communiquons beaucoup sur les réseaux sociaux et nous avons une clientèle fidèle. Lorsque nous proposons une nouvelle technologie de soin, nos clientes se montrent généralement plutôt curieuses : elles savent que les résultats seront là, et ils y sont !
Pour Diasculpt, ça a été un vrai succès : les clients apprécient non-seulement le résultat mais aussi le soin en lui-même parce qu’il est vraiment confortable, et ça c’est une vraie révolution. Alors forcément, elles apprécient…
C’est vraiment ce qui est plaisant dans ce métier : créer une véritable affinité, réussir à cibler une attente et y répondre du mieux possible. Elodie et moi avons vraiment la passion de notre métier !

Revenons sur votre activité de formation. Vous avez une offre très spécifique, comment touchez-vous votre cible ?

Dans le domaine de l’esthétique, les évolutions sont si rapides qu’il est essentiel de se former en continu, donc la demande existe bel et bien. Avoir envie de partager ses connaissances, c’est assez naturel quand on est passionné, et j’avais vraiment envie de développer cette offre de formation très ciblée et très qualitative.
Pour une transmission optimale, j’ai choisi de ne pas travailler avec de grands groupes mais plutôt en semi-privé, c’est-à-dire en très petit comité ou en individuel. Ça permet d’avoir des échanges beaucoup plus riches. Nous formons toutes sortes de profils : majoritairement des femmes, c’est vrai, mais pas seulement, et des personnes de toutes origines et de tout âge. On voit beaucoup de personnes en reconversion professionnelle se tourner vers l’esthétique et ces personnes sont vraiment enthousiastes et passionnées par la découverte de leur métier. C’est un vrai plaisir de partager notre savoir-faire avec elles, et j’espère bien pouvoir ouvrir une seconde école très bientôt… et même plusieurs !

Merci Carole pour votre enthousiasme, et pour avoir pris le temps de répondre à nos questions. On ne manquera pas de vous suivre sur les réseaux sociaux !

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Lyon
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter