fbpx

Des hommes en institut ? oui, et de plus en plus !


Actualités - Le 15 mars 2021

Longtemps considérés comme « une affaire de femmes », les soins esthétiques sont de plus en plus prisés par la gent masculine, au point de voir fleurir les instituts dédiés aux hommes. Entamée il y a plusieurs décennies et longtemps freinée par les préjugés, cette évolution semble enfin se concrétiser : dans le secteur esthétique aussi, les lignes bougent !

Esthéticien donnant un soin pour homme

Les Hommes, la nouvelle clientèle des instituts de beauté

Le phénomène est encore discret, mais prend chaque jour de l’ampleur : les hommes sont de plus en plus nombreux à fréquenter les instituts. Les sportifs sont les premiers à avoir manifesté leur intérêt pour les techniques d’épilation, l’élimination des poils superflus permettant aux cyclistes par exemple, de gagner quelques précieuses secondes dans leur pratique. D’autres ont suivi, souvent pour optimiser les effets d’une activité sportive grâce aux technologies minceur dédiées au renforcement musculaire et à l’élimination des graisses. Petit à petit, les hommes ont ainsi découvert les offres de soin des gammes bien-être et beauté, et ils sont aujourd’hui nombreux à s’offrir un coup de pouce pour mieux répondre aux injonctions sociétales liées à l’apparence qui s’imposent aujourd’hui aux hommes comme aux femmes. 

 

De plus en plus d’hommes chez les pros de l’esthétique

Côté pro aussi les choses évoluent, et de plus en plus d’hommes s’intéressent aux techniques de soin des professionnels de la beauté. Là aussi, c’est du côté des centres sportifs et de remise en forme qu’il faut chercher le point d’entrée, et nous pouvons citer en exemple Jean-Michel Robet, gérant du centre Envido à Rennes, qui a développé son offre initiale centrée sur l’aquabike avec une offre de soins esthétique et bien-être

Signe des temps, l’annuaire des métiers s’est étoffé du titre d’esthéticien-cosméticien de la même manière qu’il intégrait il y a quelques années le titre d’homme sage-femme. Néanmoins, les idées reçues ont la peau dure, comme en témoigne Anthony Gendreu, esthéticien et gérant de l’institut Toys’Esthetic à Lespinasse, près de Toulouse, qui nous raconte dans une interview son parcours professionnel en forme de parcours d'obstacles.

Une autre approche de l’esthétique et un plus pour la clientèle

Dans son témoignage, Anthony Gendreu nous explique que sa présence en école d’esthétique s’est révélée une aubaine pour les étudiantes de sa promotion qui ont eu l’occasion de se former aux spécificités des soins esthétiques pour homme, en considérant par exemple les différences de pilosité, ou les caractéristiques particulière de l’épiderme masculin. Ces particularités justifient d’ailleurs le développement d’une offre de soins spécifiquement conçue pour les hommes, et expliquent l’apparition d’instituts de beauté dédiés. Gageons que cette tendance contribue à « normaliser » la présence masculine chez les professionnels de l’esthétique...

Quant aux femmes, elles semblent avoir un temps d’avance sur la question et apprécient pour la plupart de recevoir des soins de la part d’un esthéticien. Néanmoins, notamment pour les soins de nature plus intime, il est important de tenir compte des sensibilités de chacun-e, et il peut être intéressant de travailler avec une équipe mixte de façon à proposer une large gamme de soins pour hommes et femmes.

 

Ici encore, c’est au professionnel de faire ses choix selon ses propres aspirations. A lui de développer son offre de soins et de composer son équipe en fonction de la clientèle qu’il entend développer. Car en matière de soins esthétiques, plus que le genre, c'est la qualité d'écoute et la capacité à entrer dans l'intimité tout en la respectant, qui fait vraiment la différence…

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Lyon
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter