fbpx

Bilan minceur : comment poser un bon diagnostic ?


Actualités - Le 18 avril 2021

Tous les professionnels s’accordent sur ce point : le succès d’un parcours minceur se joue en grande partie lors de la phase de diagnostic. Mais comment être certain de poser un bon diagnostic minceur ? Vos témoignages l’attestent, si l’expérience et les compétences techniques sont bien évidemment essentielles pour définir les actions à mener et les étapes du soin, elles ne sauraient suffire. En effet, le succès d’un parcours minceur ne dépend pas uniquement des techniques utilisées mais aussi de l’engagement personnel du client. Et pour emporter cette adhésion, le praticien mobilise non-seulement son savoir-faire, mais aussi son savoir-être.

Les compétences pour mener une expertise minceur

Recueillir une demande de soin minceur

La qualité de la relation entre le praticien et son client entre en jeu dès les premières minutes : exprimer son désir de mincir peut parfois être difficile et savoir accueillir une demande de soin minceur nécessite déjà une certaine délicatesse. Le professionnel est très rapidement amené à entrer dans l’intimité de son client, tant sur le plan moral que sur le plan physique et ceci peut être perçu comme une véritable « mise à nu ». Il importe alors d’établir la confiance en sollicitant des qualités humaines difficilement quantifiables mais immédiatement perceptibles, telles que l’écoute et le respect. C’est évidemment plus facile lorsque le client est déjà connu et la confiance établie. Lorsqu’il s’agit au contraire d’un premier contact, la confiance passe aussi par les qualités d’accueil de votre équipe, l’aspect général de l’institut et la qualité de votre offre de soins.

Mesurer précisément les paramètres physiques

Tout ceci n’enlève rien à la nécessité de poser un diagnostic physique, et les paramètres à considérer sont complexes et nombreux : c’est ici que le professionnel mobilise son expérience et ses compétences techniques, et le client évalue son expertise à travers la clarté et la précision de son discours. Avoir recours à une technologie telle que l’outil de diagnostic BiodyCoach ZM peut alors s’avérer très utile. Il rend la phase de diagnostic plus confortable pour le client qui n’a pas besoin de se dévêtir, et donne au professionnel des informations d’une précision qu’il n’aurait pas pu obtenir autrement : masse cellulaire active, équilibre hydrique, équilibre hydrique hors graisse, masse protéique métabolique, masse grasse brute, etc *.

Il dispose alors de toutes les informations techniques nécessaires pour définir les phases du parcours minceur idéal pour chacun de ses clients.

Ressenti, pédagogie et qualité d’écoute : les qualités qui font la différence

A ce stade, le diagnostic reste cependant incomplet, comme en témoigne dans cette interview Carole Renard, gérante de l'institut Bulle de Paradis : « Les soins minceur en particulier sont des demandes qu’il faut savoir traiter avec délicatesse. Un problème de poids peut avoir de multiples causes : le stress, un déséquilibre hormonal, un choc émotionnel ou tout simplement une mauvaise hygiène de vie. Il faut savoir écouter et aussi expliquer. »
La mise en place d’un parcours minceur efficace implique donc un temps d’écoute, qui permettra au praticien de cerner les causes du problème de poids, et une phase de pédagogie pour expliquer les actions à mener, tant sur le plan des soins que sur un plan plus personnel pour le client. Un parcours minceur se fait toujours à deux, et l’engagement de la personne est un élément clé pour sa réussite : le client doit donc pouvoir s’engager en toute connaissance de cause.

 

Suivi, réactivité et maitrise des technologies de soin

Cette attention particulière doit ensuite se maintenir tout au long du parcours minceur. Jean-Michel Robet, gérant du centre Envido, insiste sur l’importance d’un suivi de qualité : " Nous considérons chaque personne dans sa globalité : rien n’est figé, et nous la guidons au fur et à mesure pour proposer des solutions qui soient vraiment adaptées. Nous proposons des soins de qualité, mais ils ont aussi un coût : il est donc essentiel d’instaurer une relation de confiance. "
En étant réellement attentif à son client, le professionnel du soin minceur se donne les moyens de composer le parcours de soins idéal, d’associer les technologies adaptées, et même d’ajuster les soins au fur et à mesure en fonction des besoins réels de chacun. Car comme le souligne Michelle Audoin, gérante de l’Atelier Beauté, " (…) l’utilisation d’une machine ne diminue pas la qualité d’écoute et de présence : ces équipements sont des outils très efficaces, et ce qui fait la différence c’est la manière dont on s’en sert ! " 

 

Un bon diagnostic minceur mobilise donc l’ensemble des compétences du professionnel du soin. Et s’il est toujours possible d’optimiser ses compétences techniques en ayant recours aux technologies de soin les plus performantes et les plus innovantes, c’est bien l’attention, l’écoute et la finesse de l’accompagnement qui déterminent le succès d’un parcours minceur.

* Pour une définition précise de ces paramètres, vous trouverez sur notre site un lien vers les tutoriels vidéo de notre partenaire et fabricant eBIODY

 

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Lyon
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter