L'institut Les 3 Cannelles : technologies de soin et soins naturel


Témoignages - Propos recueilli en décembre 2019

Carolane Lepage, gérante de l'institut Les 3 Cannelles exerce sa profession d’esthéticienne depuis 7 ans. Très vite tentée par l’aventure entrepreneuriale, elle saisit sa chance en 2015 et rachète l’institut dans lequel elle travaillait. Installée au Havre, elle privilégie les soins naturels et non-invasifs et les cosmétiques biologiques. Début 2019, Carolane rencontre l’équipe Corpoderm à l’occasion d’une conférence et découvre la bio-stimulation par infrarouges : elle revient avec nous sur cette étape déterminante pour le développement de son activité.

Vitrine de l'institut de beauté Les 3 Cannelles au Havre

Carolane, vous avez toujours voulu travailler dans l’esthétique : qu’est-ce qui a motivé votre parcours ?

C’est très simple : un jour, j’ai eu la chance de recevoir un excellent massage. Ça m’a procuré un tel bien-être que j’ai tout de suite voulu apprendre à en faire autant ! J’ai donc commencé par apprendre diverses techniques de massage, ce qui m’a petit à petit emmenée sur le terrain des soins minceur et anti-âge. L’esthétique est un domaine très large : on passe d’un type de soin à un autre, ce qui fait qu’on n’est jamais dans la répétition… c’est très stimulant !

C’est ce besoin d’évoluer en permanence qui vous a poussée à devenir indépendante ?

Sans aucun doute… mais on peut ajouter à cela la volonté de développer une offre de soins qui fasse vraiment écho à mes convictions : privilégier la « naturalité » des soins, c’est-à-dire proposer des protocoles qui respectent la nature de chacun, associer des techniques de soin naturelles et des produits cosmétiques bio.

C’est ce positionnement qui fait la particularité de votre institut Les 3 Cannelles ?

Oui, c’est vraiment ce que ma clientèle vient chercher. Même si au début j’ai simplement agi par conviction, sans particulièrement mettre en avant ce positionnement. C’est ma clientèle qui m’a fait prendre conscience de l’importance que ça pouvait avoir, et j’ai peu à peu orienté ma communication en ce sens… C’est ce qui donne sa véritable identité à mon institut.
Pour réussir en tant qu’indépendante, il faut savoir faire la différence… et la base, c’est d’avoir une offre de soins vraiment attractive !

Vous privilégiez les soins naturels avec une alliance de pratiques traditionnelles, comme le massage, et de soins issus de technologies esthétiques récentes et non-invasives. Comment sélectionnez-vous vos équipements ?

J’ai absolument besoin de « sentir » les choses, je suis incapable de proposer une technique de soins si elle ne me séduit pas à 100%... Ça signifie que je teste chaque produit, chaque technique, avant de l’intégrer à mon offre de soins. Je prends ce qui est bon à prendre, tant du côté des soins traditionnels que du côté des innovations. Il existe aujourd’hui des technologies étonnantes, non-invasives et basées sur la stimulation des processus naturels, comme par exemple la bio-stimulation par infrarouges.

La bio stimulation par infrarouges est une technologie de soins développée par Corpoderm, comment l’avez-vous découverte ?

J’ai beaucoup de curiosité pour ces innovations, et j’ai assisté à une conférence Esthépower au cours de laquelle Jennifer* a présenté l’appareil Diasculpt, la technologie de bio stimulation par infrarouge et ses applications dans le domaine des soins minceur et anti-âge. Pour tout vous dire, ça m’a tout simplement fascinée ! Cette technologie de soins répondait complètement à mes critères : elle active les processus naturels de l’organisme, elle est indolore et non-invasive… J’ai donc pris contact avec l’équipe Corpoderm, et j’ai beaucoup apprécié la démarche de Julien** et Jennifer : leur approche est très professionnelle. Ils ont pris le temps de m’écouter, de cerner mes attentes et le profil de ma clientèle, mais aussi mes besoins réels en termes de gestion commerciale et de développement. J’ai senti qu’ils n’essayaient pas de me vendre une machine à tout prix : ils voulaient être certains de me proposer l’équipement adapté, ce qui est très rassurant !

Comment l’appareil Diasculpt a-t-il été accueilli dans votre institut ?

Pour moi, la bio stimulation par infrarouge s’est imposée comme une évidence. J’avais suivi une formation sur la complémentarité des soins et la manière de les articuler, et j’ai tout de suite envisagé la manière de l’intégrer à mon offre de soins.
Partant de là, je n’ai pas eu de mal à convaincre… D’ailleurs, mon équipe m’a suivie : nous avons été formées ensemble par l’équipe Corpoderm. Ça a été l’occasion de tester l’efficacité des soins et les résultats se sont imposés d’eux-mêmes ! L’une d’entre nous a obtenu des résultats impressionnants sur l’élimination de la cellulite, et une autre a carrément perdu 6 cm de tour de taille ! Encore une fois, quand on est convaincu, c’est facile de vendre !

Et comment votre clientèle a-t-elle perçu cette innovation technologique ?

Mes clients les plus fidèles sont attachés à la naturalité des soins, il était donc normal qu’ils soient un peu perturbés au départ… Mais notre enthousiasme ne leur a pas échappé, et a suscité beaucoup de curiosité de leur part. Ensuite, c’est la comparaison des photographies prises avant et après les soins qui a fini de les convaincre. Aujourd’hui, certaines de mes clientes ne jurent plus que par Diasculpt !

Vous êtes donc satisfaite de votre investissement dans cet équipement ?

Absolument satisfaite ! Il ne m’a fallu que deux mois pour rentabiliser cet investissement : c’est vraiment très rapide ! Et j’apprécie beaucoup l’accompagnement des équipes Corpoderm : ils sont très présents, très conscients de nos problématiques. Par exemple, j’ai eu recours au S.A.V pour remplacer une lampe et mon problème a été réglé très rapidement. Aujourd’hui, je n’envisage pas une seconde d’avoir recours à un autre fournisseur ! D’ailleurs, Audrey*** de Corpoderm m’a présenté la dépilation par lumière pulsée et j’envisage très sérieusement d’investir dans l’IPL Stella dès l’année prochaine.

D’après-vous, quelles sont aujourd’hui les véritables attentes du public en matière de soins esthétiques ?

Il me semble que la clé, c’est la personnalisation : il faut personnaliser l’accueil des clients, mais aussi le parcours de soins qui leur est proposé. Une même technologie peut être utilisée très différemment selon les besoins. Avec Diasculpt, j’ai choisi de me spécialiser dans les soins minceur, et je développe des protocoles personnalisés pour chacun. Ça implique de bien connaitre son client, d’être capable de développer une relation de confiance qui s’installe sur la durée… Quand ils sont bien accueillis et satisfaits des soins reçus, les clients sont naturellement fidèles à un institut.

Offrir des protocoles de soins personnalisés, c’est le conseil que vous donneriez à quelqu’un qui souhaiterait aujourd’hui se lancer dans le secteur de l’esthétique ?

A vrai dire, je commencerais surtout par lui conseiller de se faire accompagner : quand on a le nez dans le guidon, c’est très difficile de prendre du recul par rapport à son activité. Pourtant, la réussite implique la faculté de se remettre en question, de se renouveler... et sur ce point, un regard extérieur s’avère souvent salvateur.

Vous avez eu recours aux services d’un coach pour développer votre activité ?

Oui, il existe un réseau de coachs spécialisés dans le secteur de l’esthétique. Ce sont d’ailleurs des partenaires de Corpoderm. Mon coach m’a vraiment permis d’appréhender mon activité de manière plus globale, à laisser de temps en temps de côté ma casquette d’esthéticienne pour jongler avec celles de gestionnaire, de communicante ou de commerciale. J’ai beaucoup appris, et aujourd’hui je partage à mon tour cette expérience en proposant mes services de coach.

Merci Carolane pour votre témoignage, et bravo pour cette belle évolution !

*Jennifer Corsius, équipe commerciale Corpoderm
**Julie Flotats, créateur et gérant de l’entreprise Corpoderm
*** Audrey Daudin, équipe commerciale Corpoderm sur la région Nord

Appareils esthétiques professionnels

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter