BodySpa : spa, massages et soins esthétiques à Tournefeuille


Témoignages - Propos recueilli en novembre 2019

L’institut BodySpa a ouvert ses portes il y a tout juste un an. La gérante, Françoise Anton, a choisi de reprendre un SPA de 150m2 installé à Tournefeuille dans la périphérie de Toulouse. Si elle a conservé sauna, hammam, jacuzzi, et salles de massage, Françoise a également créé des espaces dédiés aux soins esthétiques avec Diasculpt, Stella et Cryocell. Alors qu'elle entame sa deuxième année d'activité, Françoise a accepté de revenir avec nous sur cette expérience.

Photo de l'équipe de l'institut Body spa à Tournefeuille

Françoise, cette année d'ouverture a dû être très dense, comment l'avez-vous vécue ?

J'ai vraiment abordé l'ouverture de cet institut en gérante. J'ai toujours eu la passion du massage : je suis formée et spécialisée dans ce domaine, mais je souhaitais également m'entourer d'une équipe d'esthéticiennes professionnelles pour offrir le panel de soins le plus large possible. Bien sûr, j'ai embauché les personnes qui travaillaient déjà au SPA avant la reprise, mais j'ai aussi agrandi et complété l'équipe. Je suis bien entourée, ce qui me permet de consacrer du temps au développement de l'institut. Avec mon équipe, nous avons créé un lieu vraiment unique. Nous prenons le temps de développer une vraie relation avec les clients, de développer pour chacun un parcours réellement personnalisé. C'est un véritable défi, et une expérience intense...

Vous aviez dès le départ l'intention d'associer soins traditionnels et technologies esthétiques ?

Oui, mon projet était de développer une gamme de soins globale. C'est donc en menant des recherches sur les innovations esthétiques que j’ai découvert Corpoderm. Comme nous sommes proches géographiquement, j'ai très rapidement pu visiter le showroom et rencontrer l'équipe. Ces appareils esthétiques représentent un investissement important et j'ai trouvé très rassurant d'avoir affaire à une entreprise familiale, avec une équipe sérieuse et performante.

Pour quels équipements esthétiques avez-vous opté ?

J'ai choisi deux équipements de référence : l'IPL Stella pour la dépilation à la lumière pulsée et Cryocell pour les soins minceur. Et j'ai également opté pour la dernière innovation Corpoderm : la bio stimulation par infrarouge avec l'appareil Diasculpt.

Avez-vous été accompagnée dans la prise en main de ces appareils esthétiques ?

Oui, j'ai été formée à chacune de ces technologies par Véronique* : c'est une excellente formatrice, et elle est toujours très réactive et très présente. Elle répond toujours rapidement à mes questions, et passe régulièrement me rendre visite à l'institut... Ce sont des petits points qui ont leur importance.

Est-ce que vous êtes satisfaite par la rentabilité de vos équipements ?

Et bien, à ce jour, les résultats sont tout à fait conformes à ce qui m'a été annoncé… Mais tout ça est très récent, il me faudra plus de temps pour vous répondre! Ce qui est certain, c'est que ces équipements sont un véritable atout pour personnaliser les parcours de soin : proposer un soin visage complet en complément d'un traitement anti-âge avec Diasculpt, mixer la pressothérapie avec un massage manuel ou encore l'associer à la cryolipolyse pour un traitement minceur en profondeur... C'est assez rare de trouver une offre de soins aussi complète, et c'est clairement une façon de se démarquer.

Après un an d'activité, comment envisagez-vous la suite des évènements ?

La première année était celle du démarrage et de l'investissement, pour l'année 2, je vise la consolidation. Il faut continuer à faire connaitre l’institut, développer et fidéliser la clientèle... Pour ça, il faut communiquer alors je me concentre sur le marketing : j'organise des Journées Découverte pour faire connaître l'institut, je crée des offres sur les soins pour faire découvrir les nouvelles technologies comme Diasculpt. Dans les salles dédiées aux soins d'épilation traditionnels, je diffuse des images sur la dépilation à la lumière pulsée, ou encore sur la cryolipolyse : l'idée c'est de créer des passerelles, d'éveiller la curiosité...

Vous gérez toute la communication vous-même ?

Se faire connaitre, c’est un véritable enjeu et j'ai préféré avoir recours à des professionnels pour me lancer, notamment sur le Web. C'est un webmaster indépendant qui a pris en charge la conception et le référencement de mon site Internet. Côté réseaux sociaux je travaille avec Digitiks. C'est une agence de communication spécialisée dans le secteur de l'esthétique. Ils travaillent en partenariat avec Corpoderm et je leur ai confié les publications de ma page Facebook. Cette année, j'ai l'intention de me former pour apprendre à interagir avec mes clients via les réseaux sociaux.

Quel est le profil de votre clientèle, et que vient-elle chercher en priorité dans votre institut ?

Mes clients ont en moyenne entre 35 et 60 ans. Ce sont en majorité des femmes, même si les hommes sont de plus en plus nombreux. En général, ils entrent dans l'institut pour le SPA, ce qui leur donne l'occasion de découvrir les soins esthétiques. Beaucoup d'entre eux sont demandeurs : ils s'intéressent particulièrement à la dépilation. Tous et toutes viennent ici pour répondre à un besoin essentiel, celui de prendre soin de soi. Avec mon équipe, nous souhaitons réellement leur offrir une parenthèse hors du temps. Au-delà de la qualité des soins, nous accordons une grande importance à la qualité d'accueil. Notre priorité c'est l'humain et son bien-être. C'est le lien créé avec les personnes qui donne toute sa dimension à un soin : toute mon équipe travaille dans cette optique, et je pense que ça se ressent réellement...

Merci Françoise d'avoir pris le temps de partager ainsi votre expérience : l'équipe Corpoderm suit avec attention votre développement et nous reviendrons vers vous d'ici quelques temps pour prendre des nouvelles de de votre institut.

*Véronique Guilmoto, formatrice Corpoderm

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Lyon
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter