fbpx

Saisir les tendances, innover et se renouveler


Témoignages - Propos recueilli en avril 2021

Pour Émeline Pinto, le déclic a eu lieu lors de son congé parental : en 2012, elle décide d’ouvrir son propre institut, Esprit Beauté, dans une petite commune du Loiret à Saint-Denis-en-Val. Convaincue par la nécessité de renouveler régulièrement son offre de soin pour fidéliser et développer sa clientèle, Émeline a récemment arrêté son choix sur la dépilation par lumière pulsée avec Stella. Trois mois plus tard, Émeline dresse un premier bilan de sa décision :  

Texte de remplacement

Bonjour Émeline, il y a bientôt 10 ans que votre institut a ouvert ses portes. Comment avez-vous développé, puis stabilisé votre activité ?

J’ai ouvert mon institut après un long congé parental (j’ai trois enfants). Pendant cette période j’ai eu la possibilité de me former à l’onglerie, puis de devenir à mon tour formatrice dans ce domaine. Cette expérience a été déterminante : ça m’a donné confiance et ça m’a donné envie de continuer à évoluer. Il se trouve qu’à cette époque un salon de coiffure a fermé ses portes près de chez moi et j’ai décidé de saisir l’occasion.

Comment cela s’est-il passé au début ? La clientèle était-elle au rendez-vous ?

Ce n’était pas gagné d’avance parce qu’il existait un autre institut à proximité, mais j’ai atteint dès les premiers mois les objectifs que je m’étais fixés. Je me suis fait connaitre avec une offre de soin pointue, notamment en matière de cosmétique et en onglerie. Par la suite, j’ai toujours proposé à ma clientèle de nouveaux soins visages et corps à découvrir, ou encore des techniques de mise en beauté comme le rehaussement des cils. Pour développer sa clientèle et la fidéliser, il est indispensable de se renouveler. Je l’ai encore constaté récemment en sondant ma clientèle au sujet de la dépilation par Lumière Pulsée.

Vous avez fat un sondage auprès de votre clientèle pour savoir si elle était intéressée par la Lumière Pulsée ?

Je n’ai pas vraiment fait un sondage, j’en ai tout simplement discuté et je me suis rendue compte qu’il y avait une véritable attente : non-seulement mes clientes en avaient pour la plupart entendu parler, mais certaines envisageaient d’aller voir ailleurs pour essayer ! Comme quoi rien n’est acquis… On discute beaucoup avec nos clientes, on crée du lien et c’est très important, mais il ne faut pas oublier de parler offre et technologies de soin. Notre avis les intéresse, et ça permet aussi de saisir les tendances et les attentes du moment.

Une fois cette attente cernée, pourquoi avez-vous choisi l’équipement Stella de Corpoderm ?

J’ai quand même beaucoup réfléchi avant de sauter le pas : pour un institut comme le mien, c’est un investissement conséquent. Pour être sincère, au départ j’avais ciblé une autre machine… mais j’ai eu un très mauvais feeling avec la commerciale. J’ai donc passé pas mal de temps sur les forums pour me renseigner et c’est comme ça que j’ai découvert l'IPL Stella. J’ai donc rencontré Caroline, de l’équipe commerciale Corpoderm, et j’ai vraiment apprécié sa présentation. Elle m’a expliqué très clairement comment Stella fonctionnait, et surtout elle n’a pas fait de forcing. Au contraire elle a pris le temps de comprendre ce que je cherchais, quelle était ma clientèle et comment j’organisais mon offre de soins. Elle m’a donné tous les éléments dont j’avais besoin pour prendre ma décision en confiance… et j’ai sauté le pas !

Avez-vous communiqué d’une façon particulière pour annoncer l’arrivée de votre nouvel équipement ?

Oui, c’était important de marquer le coup, d’autant que je venais juste de déménager mon institut dans un local plus spacieux et plus lumineux. Il est situé à seulement 100 mètres de l’ancien, mais il est beaucoup mieux placé, plus visible. J’ai donc organisé des portes ouvertes en janvier, et ça a été un vrai succès. Mes clientes ont adoré la nouvelle ambiance déco, très cocooning et j’ai signé 12 contrats de cure avec Stella dans la journée !

Joli début en effet ! Nous sommes aujourd’hui fin mars, trois mois après votre acquisition, pouvez-vous dresser un premier bilan ?

Sincèrement, le bilan est très positif. Mes clientes sont nombreuses à vouloir essayer la lumière pulsée, et pas seulement pour la dépilation. Elles ne connaissaient pas forcément les applications anti-âge de la lumière pulsée, mais quand je leur parle en parle ça les intéresse, donc je fais beaucoup de réjuvénation.

Avez-vous acquis une nouvelle clientèle grâce à Stella ?

Ce qui est certain, c’est que ma clientèle et mon activité se développent. Suite au déménagement fin 2020, j’avais déjà dû renforcer mon équipe et j’ai embauché Marjorie. Je ne le regrette pas car c’est vrai qu’avec Stella de nouvelles clientes sont arrivées. D’ailleurs, certaines sont même revenues : j’ai fait un mailing pour présenter Stella, et des clientes que je n’avais pas vues depuis 5 ans sont venues spécialement pour ça !  Comme quoi, c’est vraiment important de communiquer, que ce soit en direct ou via les réseaux sociaux. Concernant Stella par exemple, je l’ai moi-même testée pour avoir une idée précise. Quand on parle d’épilation sur des zones particulièrement sensibles comme le maillot, il y a toujours une petite appréhension par rapport à la douleur. Moi je suis honnête : je trouve que l’effet ressenti se rapproche d’un « petit coup d’élastique » et je le dis. Comme ça elles décident en connaissance de cause – et la plupart du temps, elles se décident vite en considérant qu’à la fin de la cure elles n'auront plus à se soucier d'épilation avant longtemps !

Vous vous dîtes très curieuse des innovations, avez-vous déjà repéré d’autres technologies dans lesquelles vous aimeriez investir à l’avenir  ?

Même si ce n’est pas pour tout de suite, je m’y intéresse… En ce moment les technologies de soins basées sur l’exploitation de la lumière ont l’air assez révolutionnaires. La Diadermie, à base d’infrarouge courts, ou encore la photobiomodulation LED offrent apparemment beaucoup de possibilités en termes d’application… Mais comme je vous l’ai dit, je vais attendre un peu avant de me décider, j’ai déjà largement de quoi m’occuper aujourd’hui !

Merci beaucoup pour votre témoignage Émeline : nous suivrons votre évolution sur Facebook et Instagram !

Showrooms & centres de formation

  • Bordeaux
  • Chartres
  • Lyon
  • Paris
  • Marseille
  • Toulouse

Newsletter